Genèse 22

Or fut, après ces choses, que Dieu éprouva Abraham, et lui dit : — Abraham. Et il dit : — Me voici.
Et Lui dit : — Prends ton fils, ton unique, que tu aimes, Isaac ; et t'en va vers la terre du Moriah. Et fais-le monter , en montée d'offrande, sur une des montagnes, que je te dirai.
Abraham se leva au tôt matin ; il sangla son âne ; il prit deux de ses jeunes [servants] avec lui, et Isaac son fils. Il fendit des bois de montée d'offrande, et il se leva et alla vers le lieu que Dieu lui disait.
Au jour troisième, Abraham éleva ses yeux, et il vit, du lointain, le lieu.
Abraham dit à ses jeunes [servants] : — Pour vous, asseyez-vous ici, avec l'âne ; et moi, et l'enfant, nous irons jusque -bas. Nous nous prosternerons, et nous retournerons vers vous.
Abraham prit les bois de la montée d'offrande ; il les mit sur Isaac son fils ; il prit dans sa main le feu et le couteau, et ils allèrent, eux deux, comme un.
Isaac dit vers Abraham son Père ; il dit : — Mon père. Et lui dit : — Me voici, mon fils. Et il dit : — Voici le feu et le bois. Mais est l'agneau pour la montée d'offrande ?
Et Abraham dit : — Dieu, pour Lui, verra à l'agneau, mon fils, pour la montée d'offrande. Et ils allèrent, eux deux, comme un.
Et ils vinrent vers le lieu que Dieu lui dit. Abraham bâtit l'immoloir ; il rangea les bois, il ligota son fils ; il le mit sur l'immoloir, par-dessus les bois ;
et Abraham envoya sa main et prît le couteau pour égorger son fils.
Alors, un mandé du Seigneur appela, des cieux, vers lui, et dit : — Abraham ! Abraham ! Et il dit : — Me voici.
Et il dit : — N'envoie pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien. Car j'ai connu maintenant que tu es craignant Dieu, et tu n'as point empêché de moi ton fils, ton unique.
Et Abraham éleva ses yeux, et il vit, et voici un bélier, aprèssaisi dans le fourré par ses cornes. Abraham alla ; il prit le bélier et il le fit monter, en montée d'offrande, en place de son fils.
Et Abraham prononça : Adonaï Yiré, le Seigneur verra, le nom de ce lieu, dont on dit en ce jour : "À la montagne du Seigneur, sera vu".
Le mandé du Seigneur appela, des cieux, vers Abraham, une fois seconde,
et il dit : — Par moi, j'ai juréannonce du Seigneurqu'en suite de ce que tu as fait cette chose-ci, et que tu n'as point empêché ton fils, ton unique,
je te bénirai, je bénirai, je multiplierai, multiplierai ta semence comme les étoiles des cieux et comme le sable qui est sur la lèvre de la mer ; ta semence héritera la porte de ses haïsseurs ;
et se béniront en ta semence toutes les nations de la terre, en suite de ce que tu as entendu à ma voix.
Puis Abraham retourna vers ses jeunes [servants] ; et ils se levèrent et ils allèrent ensemble vers Beer-Chéba ; et Abraham résida à Beer-Chéba.