G5_CR51_0327

Compte rendu de réunion Vendredi 27 mars 201512h30 Sous-groupe 5.1 : indicateurs dattractivité Personnes présentes : - Emilie Colas - Caroline Prodhon - Caroline Vanhersecke - Guillaume Delatour (rédacteur du compte rendu) En propos introductifs, les dates des copil ont été rappelées, ainsi que les dates de leur préparation et les thématiques qui y seront abordées. Les réflexions ont été structurées en deux thèmes : 1. Définir ce quest lattractivité. 2. Identifier et caractériser les cibles de cette attractivité.
Définir l'attractivité
DEFINIR LATTRACTIVITE De manière générique, lidée dattractivité est à rapprocher de celle du magnétisme. Lattractivité peut être définie comme la capacité à attirer une personne, ou une entité, et ensuite à influencer sa prise de décision. Plus précisément, deux types de processus peuvent être identifiés (schéma n°1) : • Lattractivité absolue : cest la capacité de létablissement à être visible dans lenvironnement de lentité ou de la personne intéressée, et également la capacité à apparaitre comme pertinent pour répondre au besoin. • Lattractivité relative : cest la capacité de létablissement à posséder des facteurs différentiant vis-à-vis de concurrents directs. Schéma n°1 : processus dattractivité A titre dexemple, le schéma n°2 propose une formalisation du processus dattractivité appliqué à un étudiant. Schéma n°2 : processus dattractivité appliqué à un étudiant
Cibles
IDENTIFIER ET CARACTERISER LES CIBLES DE CETTE ATTRACTIVITE Le but de cette réflexion est de dresser une liste, la plus exhaustive possible, des différentes cibles dattractivité de lUTT. Un premier résultat est décrit dans le schéma n°3. Cette classification sappuie sur deux critères : 1. Les cibles sont des acteurs. 2. Le critère de classification sappuie sur la durée de passage à lUTT. Schéma n°3 : acteurs cibles dattractivité classé par durée de passage Après réflexion, il apparait que cette première classification est intéressante, pour plusieurs raisons : • Elle permet de déterminer une liste précise des cibles. • La classification par durée de passage est intéressante car elle permet de regrouper les cibles par famille. Cependant, elle a également deux limites importantes. Premièrement, elle ne prend pas en compte les cibles qui ne sont pas des acteurs. Et lUTT chercher à attirer deux types de cibles importantes : des entités (partenariat avec des laboratoires externes, des institutions...), et des flux financiers (entreprises, fonds de financement...). Et deuxièmement, certaines cibles spécifiques, comme les prescripteurs, napparaissent pas. PROCHAINE ETAPE Compte tenu de lavancement des réflexions, la prochaine réunion portera sur les points suivants, et donc à préparer : 1. Travail sur les cibles : Il sagit denrichir le schéma n°3, en répondant aux limites identifiées. 2. Benchmark sur les indicateurs : il sagit danalyser les indicateurs utilisés par dautres établissements pour mesurer lattractivité, notamment sur la base des documents fournis par Léonor et Emilie. Prochaine réunion le vendredi 3 avril, à 12h30, en L012.