G1 - Présentation COPIL Formation

G1Identité de lUTT Synthèse pour le COPIL formation du 27/04/15 G1-1 : Quelles évolutions pour la recherche à lUTT ? G1-2 : Comment adapter la pédagogie aux évolutions et aux attentes des étudiants ? G1-3 : Quelle place pour les humanités ? SHS, Éthique G1-4 : Réflexion sur la technologie en formation et en recherche
G1-1Quelles évolutions pour la recherche à lUTT ? -> Comment sensibiliser les ingénieurs à la recherche pour développer une vision prospective ? -> Comment améliorer la formation pour les doctorants ? Propositions : Encourager les doubles diplômes ingénieur/master ; renforcer la formation à la recherche dans les masters; développer une licence dingénierie pour alimenter les masters ; Développer un module de formation à la recherche obligatoire pour les ingénieurs ; Sensibiliser les étudiants ingénieurs à la recherche (banaliser la journée Whats up doc, stage de deux semaines obligatoires dans les labos de lUTT, travailler autour dune problématique scientifique…) ; Proposer un cycle de conférences pour proposer des projets de recherche-action, en lien ou non avec celui de RFE.
G1- 2 : Comment adapter la pédagogie aux évolutions et aux attentes des étudiants ? Quelques problèmes : Présence excessive des sciences dures fondamentales en tronc commun Alignement au cursus LMD et à linternational 2) Quelques propositions : Remobiliser les moyens humains Revaloriser le travail des enseignants Revoir : responsabilités des UV figées, le rôle de conseiller auprès des étudiants, cumul de responsabilités des enseignants Affirmer la pédagogie propre à lUTT lors des 3 ou 4 premières années de formation Adosser la formation à la recherche pour les dernières années de formation Catégoriser les UV par méthode pédagogique (projets…) en veillant à léquilibre.
G1-3 Quelle place pour les SHS ? Humanités, éthique -> Quelle entité de regroupement pour ces disciplines ? -> La place des SHS : en lien avec le modèle UT et lidentité de lUTT. -> Proposition dune méthode de travail : - Clarifier les termes : SHS, Humanités, éthique… - Considérer la prise en compte des SHS par la CTI - Réflexion sur les objectifs à atteindre pour lintégration des SHS - Définition de la stratégie pour latteinte de ces objectifs -> Ces questions seront reprises par le sous-groupe 4 (technologie), faute de membres suffisants et de disponibilité pour ce sous-groupe G1-3.
G1-4 : Réflexion sur la technologie en formation et en recherche La technologie : une vision pour lUTT 2030 1) Quelle définition de la technologie pour lUTT en 2030 ? 2) Comment implémenter ce modèle à lUTT ? 3) La technologie : un prisme structurant pour la formation 4) La technologie : un prisme structurant pour la recherche 5) Des SHS et des Humanités intégrées au modèle 6) La technologie indissociable du contexte socio-économique, culturel7) LUTT : lexpertise technologique au sein de la COMUE Définition de la technologie pour lUTT (cf. schéma pdf) : Processus complexe et dynamique qui va bien au-delà des sciences appliquées et de la valorisation, dans la mesure il peut amener à élaborer des connaissances scientifiques nouvelles. La définition proposée saccorde bien avec Université, et nous amène à nous différencier dune école dingénieur traditionnelle. Elle intègre linnovation obtenue par rupture dusage, qui va mobiliser des connaissances scientifiques et techniques.
La technologie : un prisme structurant pour la formation La technologie : des compétences portées à tous les niveaux de la formation (LMD). -> Intégrer tous les niveaux à un même schéma de formation, une même structure générale, nourrie par des connaissances scientifiques, techniques, humaines et sociales. Niveaux : - Formation technique spécialisée (BTS + LPro) - Formation technique généraliste + partiellement scientifique (DUT + L3 = licence en ingénierie) - Formation scientifique de base + partiellement technique (Ingénieur) - Formation scientifique approfondie (Doctorat) - Accompagnement des salariés en poste, reconversion, FTLV… - Autres formations de niches relatives à la technologie
Former à lingénierie ou à la technologie ? La technologie : intégrer linnovation en plus de lingénierie (se différencier des autres écoles dingénieur). Vision nouvelle qui implique de changer notre façon denseigner (dispositifs pédagogiques spécifiques) : Phases pratiques avec immersion dans le cycle technologique réel (contact avec ingénieurs, industriels, entrepreneurs, chercheurs…) Théorie et pratique en continuum Redéfinir les catégories dUV : toutes les catégories devraient avoir en perspective la question technologique (paradigme transversal) : CS : rendre le monde intelligible, développer un regard pertinent pour penser des produits ou services nouveaux, en lien avec le paradigme technologique TM : pas simple application des CS, et pas lunique composante technologique de la formation. Mode de raisonnement qui leur est propre, pas nécessairement moins complexe quen CS.
Des SHS et Humanités intégrées au modèle Questions sociétales, environnementales, éthiques : tout au long de la chaîne technologique, pas seulement en amont (prévision, autorisation de développement) ni en aval (implications). -> Penser le cycle globalement : en interaction avec lensemble des acteurs, à tous les niveaux de la chaîne. -> Sensibiliser au minimum tous les acteurs ; les acteurs principaux auront à intégrer véritablement ces questions, mener une réflexion… -> Tenir compte des contraintes posées par les questions environnementales. -> Soulever les questions dordre éthique posées par certaines applications. -> Formuler les nouveaux questionnements éthiques ou philosophiques posés par de nouvelles applications ou innovations. -> Intégrer à la réflexion les questions relatives aux utilisateurs.