UTT2030_CR_PréCOPIL_Identité_11mars2015

Compte-rendu de la réunion préparatoire du premier Comité de Pilotage UTT 203023 mars 2015 Présents Bureau Pierre Koch Jacques Wackel Timothée Toury Michel Legault Léonor Manent VP CA, CEVU Alexandre Vial Thomas Grosges Pilotes Peggy Touvet Laurent Daniel Benjamin Ruiz Alain Milley Dominique Gaïti Secrétaire de séance Karine Lan
Pierre Koch
La réunion préparatoire de COPIL débute à 10h00. Pierre Koch introduit ce COPIL comme étant un COPIL dinstallation, et rappelle la mission du COPIL, qui est collégial de par sa composition. Le COPIL est une instance devant laquelle les pilotes viennent échanger régulièrement sur les thématiques qui ont émergé des Rencontres de février, qui sont transverses pour répondre aux souhaits des personnels. Le COPIL est un lieu de consolidation et de débat, qui sans valider les choix, va être acteur du processus et des consensus. Pierre Koch insiste sur la nécessité de trouver un moyen de rassembler in fine ces productions dans un même document, de manière à ce que la matière soit auditable et quil ny ait pas de pertes dinformations. Ce moyen nest pas encore calé et sera décidé avec les pilotes. Lidentitéthématique de ce premier COPIL - est à la fois lalpha et lomega. Lors du COPIL dinstallation de laprès-midi, Pierre Koch fait part de son intention de travailler à une première version de SWOT de manière collaborative, de manière à coupler lobjectif et le subjectif (notre point de vue UTT). Il propose quà chaque COPIL, un temps soit consacré à la mise à jour du SWOT. Il faudra aussi intégrer, comme des pense-bêtes, dans lévaluation de chaque proposition, le contexte de 1. Nos partenariats 2. La trajectoire budgétaire 3. Limplication dans la vie économique de lorganisation Le principe est dorganiser un amphi après chaque COPIL. Le premier est prévu le lendemain à 9h. Un tour de table est effectué durant lequel chaque pilote se présente, ainsi que la thématique de chacun de leurs groupes. Pierre Koch insiste sur le rôle des pilotes, et la nécessité pour eux de faire converger des propositions qui ne soient pas générales, de manière à ce quelles puissent être intégrées à notre plan daction. Concernant la soutenabilité économique, il annonce avoir demandé une étude prévisionnelle. Avec une inflation à 0,5% et en ne changeant rien à notre mode de fonctionnement, et en optant pour des prévisions optimistes concernant les subventions de létat qui ne baisseraient pas, lUTT doit faire face à une augmentation annuelle de charges de 600k€/an (dont 500ken masse salariale). Il nest plus possible de faire des économies, par conséquent, il sagit de trouver ces ressources chaque année. La question des étudiants-scribes est posée par les pilotes. Pierre Koch insiste sur la nécessité de garder une trace des échanges. Le service communication explique que des étudiants ont été contactés et ont donné leurs disponibilités. Ils seront mis à la disposition des pilotes qui en feront la demande, selon les besoins, pour aider à la rédaction des compte-rendus. Pierre Koch explique que le rôle des pilotes est difficile. Il sagit pour eux danimer, de susciter la réflexion. Leur rôle est également de porter un jugement sur ce qui doit être remonté au COPIL, ni de manière dictatoriale, ni de manière complètement désubjectivisée non plus.
Laurent Daniel
Laurent Daniel présente son interrogation quant au processus de nomination dAlain Milley comme pilote du G4, ainsi que des Biatss Audrey Lacour et Paula Caterino, qui entame la confiance, qui jusquà présent, est positive.
Pierre Koch
Pierre Koch explique que, du fait de la taille restreinte des groupes 4 et 5, un nouvel appel à candidatures a été lancé. Michel Legault et Karine Lan confirment quen effet, suite à la réunion de lancement de chacun de ces 2 groupes, du fait du nombre dabsents et de labsence de conviction des candidats, il a été convenu de relancer les membres inscrits aux groupes. Alain Milley a posé sa candidature pour le G4. Celle-ci, explique Pierre Koch, a paru intéressante au vu du parcours et de lintérêt pour linternational dAlain Milley.
Laurent Daniel
Jacques Wackel explique que pour la nomination des Biatss, Audrey Lacour et Paula Caterino, il y avait 2 choix possibles : soit un choix ouvert avec un appel à candidatures mais qui aurait été techniquement trop lourd, soit une logique de nomination, selon les critères de parité (par rapport à la composition du COPIL), de représentativité des secteurs (support et articulation avec lenseignement), le lien avec le CA, la question budgétaire. Il sagit certes dun choix arbitraire ; le choix aurait pu porter sur dautres personnes.
Pierre Koch
Pierre Koch précise que si lon sattache à la symbolique, il sagit de trouver un juste équilibre entre une expression libre et démocratique et le pilotage institutionnel. Dailleurs, ce sera toujours comme ça, avec la recherche déquilibre et de juste milieu en toutes circonstances. Ce choix déquilibre et de juste milieu sera à trouver également pour les pilotes sagissant du choix des informations à faire remonter. Pierre Koch insiste sur la nécessité de confiance mutuelle, ainsi que la nécessité de lentretenir, sinon, dit-il, il ne dépenserait pas autant de temps et dénergie à faire quelque chose de « bidon ».
Laurent Daniel
Laurent Daniel explique que pour sassurer de ladhésion de ce qui est remonté, le contenu de ce quil présentera laprès-midi au COPIL a été co-rédigé avec les membres du G2. Pierre Koch explique que, également du côté de la direction et des instances, il sagira de faire remonter régulièrement des informations. Par exemple, la COMUE, qui sera certainement opérationnelle à la fin de lannée. Le parti pris, sagissant de la COMUE, est que lUTT en soit partie prenante pour que la COMUE puisse fonctionner, mais quen même temps, lUTT reste une entité autonome, un sous-ensemble viable qui conserve la capacité de quitter la COMUE si le CA de lUTT le décidait. Le projet ISITE a été déposé, et la réponse sera connue le 21 avril si on est autorisé à poursuivre ou pas.
Pierre Koch
Les autres pilotes (sauf le G2) expliquent ne pas souhaiter présenter le résultat de travaux lors du COPIL. Pierre Koch explique que ce nest pas gênant, étant donné que cest un COPIL dinstallation, et propose de travailler à une V0 du SWOT, et annonce quil fera une présentation de la ligne budgétaire. Les pilotes posent des questions : Laurent Daniel sinterroge sur la possibilité dun recadrage sur la thématique de lidentité, Benjamin Ruiz demande des précisions supplémentaires sur lorganisation des thématiques des COPILs. Pierre Koch explique que cette organisation permet de garantir des jalons, mais que lobjectif nest pas de senfermer dans ces thématiques. Le COPIL se veut le lieu de déclinaison des pistes de réflexion qui ne soient pas dissociées, et peut donc se décliner selon différentes missions. Laurent Daniel dit que la bonne nouvelle, cest quon commence par la strate philosophique, que confirme Pierre Koch : en effet, cest le bon ordre.
Laurent Daniel interroge Pierre concernant la COMUE, selon lui, il na vu aucun signal dadhésion de la part des acteurs. Pierre Koch répond que labsence de signal est elle-même un signal. Cest maintenant à nous de manœuvrer au sein de la COMUE pour le bien de lUTT. Il existe un consensus avec lURCA pour que lUTT pilote la technologie. Quel est notre rôle ? Cest loccasion dêtre proactif. Par exemple la possibilité de Licence pro avec lIUT. Cette tendance a été abordée par le Conseil des grandes écoles, et il est souhaitable que la réflexion soit ouverte aux autres acteurs que les écoles dingénieurs. Pour la COMUE, Pierre Koch invite Laurent Daniel à requestionner ses collègues, et rappelle que le rôle des pilotes est également de savoir ce quils veulent et de faire preuve de jugement. Dominique Gaïti demande des éclaircissements concernant la réunion préparatoire et sa composition. Pierre Koch explique que cette réunion répond à un besoin fonctionnel : décider des documents qui seront envoyés aux membres préalablement au COPIL. Elle est composée des pilotes et des membres du bureau. Elle est ouverte, mais il ne sagit pas non plus, dans un souci defficacité, de refaire le COPIL. Thomas Grosges répond quil ne semble pas nécessaire dy être puisque les 5 pilotes y sont. Laurent Daniel demande des précisions sur la composition du Bureau. Pierre Koch rappelle la composition du bureau, et précise que son organisation est celle qui a prévalu jusquà présent : les directeurs de Pôles ; les directeurs - Jacques Wackel, Timothée Toury et Pascal Royer ; les invités - Léonor Manent et Michel Legault. Il sagit donc du comité de direction élargi aux 3 VP. Il sagit pour Pierre Koch, une fois de plus, de trouver un équilibre entre lexécutif et le consultatif (les instances). La question des outils mis à disposition est abordée, notamment Moodle et Mahara. Aux questionnements des pilotes, Pierre Koch explique, que ceux-ci ne sont peut-être pas les outils idéaux, mais ont le mérite dêtre disponibles immédiatement. Une formation Mahara avec Nicolas Thorel (qui intervient rapidement dans la réunion) est fixée le lendemain à 16h pour une prise en main de loutil et lacquisition des droits Administrateur pour chacun des groupes par les pilotes respectifs. Thomas Grosges précise limportance des remontées et des redescentes dinformations avec la direction qui aujourdhui rend possible ces échanges.